Lundi 2 mai 2016 : au but

praza do Obradoiro

998      parti vers 7h30 je vais atteindre 30 minutes plus tard, sans réelle émotion cette fois (simplement heureux d'avoir atteins le terme du plus physique de mes cheminements jacquaires) la plaza del OBRADOIRO  totalement déserte et offrant une fois de  plus le spectacle d'une facade bachée en cours de restauration.

1000

1003

1005

1008     Après avoir laissé mon sac à dos dans une consigne jouxtant l'entrée nord de la cathédrale, je passe quelques minutes à flaner et me recueillir dans l'édifice désert, avant de rejoindre l'office des pèlerins pour obtenir la compostella matérialisant cette nouvelle expérience.

1007

1063

crédential

compostella fragment

       Ce document m'ayant été remis par 2 charmantes bénévoles, je gagne un sympathique café à proximité du  Parque Alameda -- avec notamment ces statues désignées comme Las Dos Marias -- où je déguste un cafe y churros en regardant les habitués du lieu (banquiers, écoliers en uniformes, respectables vieilles dames, ....) y prendre leurs collations matinales.

churros y cafe

los dos marias