Jeudi 29 avril 2016 : BAAMODE - MIRAZ

cartographie J12

relief J12

larme

       Nouvelle tranquille journée de cheminement jusqu'à l'albergue de MIRAZ où l'accueil est assuré, dans un esprit très emprunt à mes yeux des valeurs communautaires anglo-saxonnes, par des membres de la Confraternité de St James  -- arrêt qui fait  écho en moi à un autre intervenu en 2013 à Rabanal del Camino et qui avait constitué un important moment de "basculement" dans mon chemin d'alors --.

carte Camino Frances _ Rabanal del Camino

715

     Plaisantes heures de marche donc,  pour l'essentiel en sous bois et par des routes traversant à l'identique d'hier des espaces ruraux et qu'inaugure pour mon plus grand déplaisir [après un petit déjeuner que je prolonge au bar m'ayant accueilli hier et où se presse ce matin un flux d'habitués dont certains débutent leur journée par un café généreusement arrosé d'alcool fort lol!], une longue section (du PK 102,82 au PK 99,805)  de marche le long d'une voie rapide.

641

 

642

     Ayant "grignoté" cette section de bitume puis franchis un nouveau pont médiéval, je pénètre, arrivé au lieu dit San Alberte, dans une de ces forêts à l'atmosphère arthurienne dont est riche la GALICE. Ayant marqué l'arrêt qui se devait au niveau de la chapelle (crucifix notamment) je vais connaitre une heure d'extraordinaire quiètude avant de rejoindre une route vicinale qu'arpente un troupeau regagnant après la traite son paturage.

645

648

650

651

654

656

657

663

666

       La suite de ma journée va consister en une lente déambulation sur de tranquilles voies vicinales offrant l'opportunité d'arrêt pour photographier un lavoir, la ferronnerie d'une porte ou bien encore un crucifix ou un vieil homme coupant du bois.

670

708

701

673

 

    Autres points d'interêt de ma journée, le passage par le village de San Pelagro de Xeixoa avec son sculpteur et un arrêt prolongé dans un café rùstico à Carballedo où je déguste un délicieux bocadillo caliente et une superbe tarta de Santiago maison en admirant des cannes sculptées.

691

692

695

677

tarta de santiago

703

bocadillo jamon calienteAinsi, alternant plaisirs des yeux et sollicitations des papilles, vais je atteindre MIRAZ et son albergue à l'accueil si empathique.

     J'y finis la journée entre lecture et divagation de l'esprit en goûtant de la tranquillité du lieu ainsi que d'un moment d'échange avec une jeune fille allemande vue en début de journée et qui m'apparait marquée d'une profonde tristesse que ne semble pouvoir réduire ni la quiétude du lieu ni la joyeuse ambiance de l'humanité le peuplant ce soir.