Mercredi 27 avril 2016 : VILALBA - BAAMONDE

cartographie VILALBA_BAAMONDE

profil VILALBA_BAAMONDE

     Etape finalement réduite par rapport à mon projet initial de marcher jusqu'à l'albergue de  SEIXON 11 km après BAAMONDE.

597

557

629       Parti de VILALBA (PK 120,999) je vais donc renoncé, arrivé à BAAMONDE (PK 102,802), à poursuivre ma progression en raison a) d'une arrivée un peu tardive dans cette localité b) d'un échauffement plantaire débutant  sans doute lié au port de chaussures imparfaitement séchées  depuis la veille.

     Cette journée, peu différente de celle d'hier (à l'exclusion de l'absence de soleil -- 2° C relevés en quittant  VILALBA !-- ) va être une nouvelle fois marquée d'un ensemble d'instants dont se dégagent à l'heure du bilan :

1) le franchissement d'un nouveau pont médiéval

560

2) quelques remarquables crucifix (San XOAN de Alba et BAAMONDE)

566

632

3) cette étonnante machine à "tondre" les prairies en action, chevauchée par un souriant paysan

578

4) la succession des horreos

587

625

5) les tonalités minérales des espaces traversés

611

614

608

572

6) les animaux domestiques croisés au fil des kilomètres ou bien encore cette cigogne posée dans un champ en labour

599

617

624

7) les végétaux jalonnant le parcours sans oublier quelques panoramas dont se dégagent une "atmosphère" 

575_2

588

621

558_2

569

      "grignotant" les kilomètres d'un point à l'autre, essentiellement ce jour par des voies bitumées -- non sans m'être octroyé 2 arrêts dans des bars posés sur le Chemin comme autant d'invitations à satisfaire mes appétences de pèlerin  -- j'atteins  donc vers 14h BAAMONDE.

    Passé un quiproquo avec l'hospitalière je m'installe, de concert avec un couple d'allemands plus particulièrement cotoyé hier, à l'albergue avant de me rendre à l'église puis de me poser pour mes traditionnelles activités de fin d'étape sous l'auvent d'un des bars jouxtant l'albergue.

 

630

     Ayant effectué quelques achats dans la perspective de l'étape de demain à l'albergue de MIRAZ, localité décrite sans aucune ressource dans mon guide (qui sur ce point s'avérera non actualisé) ../..

 

717

 

../.. je me rend vers 19h30 au restaurant Galicia qui malheureusement ne débute son service que vers 20H45; trop fatigué pour attendre je me contente donc de raciones (dont des pimientos del Padron).

 

piment de Padron

 

restaurant GALICIA

 

     21 heures sonnent finalement lorsque je regagne le dortoir pour m'y endormir en quelques minutes au terme de cette étape pluri-sensorielle qui ne m'aura pas permit, j'en fais alors le constat, malgré sa facilité et sa briéveté, de récupérer de la fatigue accumulée depuis le premier jour de ce périple.