mardi 26 avril 2016 : GONTAN - VILALABA centre (albergue privé CASTELOS)

cartographie GONTAN_VILALBA

profil GONTAN_VILALBA

     Tranquille journée de marche, aux tonalités rurales et forestières, déroulée sous un ciel radieux jusqu'à un fonctionnel mais impersonnel albergue au centre de VILALBA (option préférée à l'arrêt dans l'albergue de la Xunta située à l'entrée de la localité dans une zone industrielle et ne disposant d'aucune ressource à l'exception d'un bar restaurant).

       Entamée vers 8h30, non sans avoir pris le temps de doubler mon petit déjeuner d'un café con leche au bar de la localité, mon cheminement par des chemins et routes vicinales quadrillant une nouvelle fois des espaces ruraux à l'habitat clairsemé, va m'offrir au fil des kilomètres de multiples moments de "suspension".

499

        Parmi tous ces instants,  je vais notamment retenir à l'instant de m'endormir a) ce crucifix "posé" au milieu de nulle part à la bifurcation d'un chemin agricole b) cet étrange cabot aux pattes arquées "planté" en bordure du chemin comme défiant quiconque de tenter d'avancer c) le socle gravé d'un calvaire ou bien encore cette piéta au sommet d'un second d) souvenir du Camino Frances, ce nid de cigognes à coté du cimetière de GOIRIZ.

501

506

517

534

538_2

541

       Cette journée va etre également marquée par l'omniprésence d'animaux domestiques, d'oiseaux ou bien encore d'objets témoignant de la ruralité des espaces traversés.

505

507

510

537_1

544

     En une succession de "sauts de puces", entre un pont médiéval et un bar, par un chemin ou une route vicinale jalonnée des témoignages de la vie et de la créativité des hommes peuplant ces espaces ../..

513

514

520

526

530

548

 ../.. je vais atteindre les abords de VILALBA, marqués par une caserne de pompiers et rejoindre, camouflée dans une barre HLM, l'abergue privé terme de mon étape.

549

albergue turismo Castelos

        Me limitant dès lors à une brêve sortie pour ravitaillement (complétée d'une courte exploration des environs immédiats et d'une fugace visite à l'église Sta Maria), j'y achève dans un état de "tranquille lassitude" cette journée m'apparaissant au totale très marquée de tonalités végétales.

550

552

553

521_2