Jeudi 21 avril 2016 : OTUR - la CARIDAD

cartographie J4_fin x J5

202

     Après une excellente nuit, j'attaque cette courte étape sous un temps plus clément  en prenant d'emblée quelques instants pour observer un paysan glanant.

     Je rejoins finalement le chemin balisé qui s'avèrera au bilan du soir agréable puisque comportant quelques sections non asphaltées et offrant de manière répétée des points de vues sur la  Mer CANTABERIQUE.

208

212

227    De chemins gravillonnés  en routes parcourant les espaces ruraux, je vais au cours de cette journée prendre un temps d'arrêt devant a) quelques brebis paissant sur un maigre lopin de terre entre allée de service et voie rapide b) des étables aux ouvertures ressemblant à des meurtrières c) un "exubérant" caveau d) divers animaux (dont un paon) e) une flèche en épluchures d'oranges, éphémère attention d'un autre pèlerin soucieux d'éviter à ses suiveurs un errance en ce point d'inflexion du parcours non balisé f) des fleurs g) .... 

205

217

216

229

248

250

233

237

230

241

235    Outre ces "menus plaisirs" du cheminement je vais, au cours de cette journée, demeurer interrogatif devant des bancs positionnés afin d'admirer une voie rapide [?]  ainsi qu'en constatant que le balisage m'amenait sans aucun préavis à couper une voie ferrée encore utilisée [?!].

 

244

245

     Partis vers 8h45 d'OTUR je vais atteindre, en un cheminement final à la signalétique disparate, le centre de la CARITAD vers 15h30 et devoir -- interpellé par une sympathique quinquagénaire assise à un arrêt de bus -- faire demi tour pour rejoindre l'albergue municipal que j'avais dépassé.

 

249_NB

 

251

 

     Installé à l'albergue, qui se remplit rapidement de pèlerins partis de LUERCA, je vais y finir la journée en y déroulant le train habituel de fin d'étape avant de plonger une nouvelle fois dans un profond sommeil que n'interrompt pas le retour des pèlerins partis dîner en ville.