vendredi  12 septembre 2014

 

     Il est prêt de 20h lorsque je me retrouve attablé au coeur d'IRUN, à la terrasse d'un des établissements donnant sur une place noire de monde en cette fin de semaine. Je suis de nouveau immergé dans cette Espagne où les bars  sont au coeur de la cité comme du mode de vie des espagnols de tous âges et conditions. Une nouvelle fois le spectacle de cette vie grouillante me réjouit et contribue, malgré un sentiment latent de déphasage, à amorcer chez moi le processus de "lâcher prise" qui a accompagné chacun de mes précédents périples sur le Chemin. Après de longs mois je suis sur le point de basculer de nouveau dans cette "autre dimension" de ma vie !

 

carte localisatrice

 

    Après un morne voyage depuis mon domicile mayennais, je fais ainsi étape dans mon voyage destiné à  rejoindre le point de départ de mon nouveau périple jacquaire : OVIEDO, point de départ du Chemin Primitif.

cartographie Chemin Primitif

     Ce cheminement (dans la continuité de mon périple hivernal) est en effet l'objectif que je me suis donné pour les 3 prochaines semaines avec pour finalité une nouvelle fois la cathédrale de Santiago avec les supposées reliques de l'apotre Jacques (dit "le Majeur") ou le portail de la gloire.

portail de la gloire _détail _ St Jacques

reliquaire St Jacques

 

    Constituant la plus ancienne voie  jacquaire, rejoignant Santiago en partant  d'Oviedo (capitale du royaume des Asturies jusqu'au transfert de cette dernière à Leon en 913) : le Chemin Primitif également dit Camino primitivo del interior, fut ouvert dès la première moitié du IXième siècle (vers 829) par Alphonse II dit "le Chaste" (760 - 842), monarque du royaume des Asturies, qui, informé de la découverte d'une sépulture supposée celle de l'apôtre Jacques le Majeur s'y rendit avec sa cour, fit confirmer l'authenticité de la sépulture et décida d'y faire construire une église intégrant la tombe, prémice de la cathédrale se dressant à SANTIAGO.

 

     Après mon cheminement de jacquet sur la plus fréquentée des voies espagnoles en 2013 : le Camino Frances, s'est imposé à moi comme une évidence de mettre mes pas dans ceux des premiers pèlerins; motivation "historique" doublée je dois le dire de l'espoir d'un cheminement plus solitaire et plus authentique; pérégrination que le Chemin Francais, sur-médiatisé depuis quelques années, ne pourra probablement plus offrir avant quelques années (du moins à cette période de l'année).

     En ce vendredi soir, je suis donc dans cette cité frontalière (point de départ notamment du Camino del Norte - autrement désigné Chemin du littoral - ) ../..

cartographie Camino Primitivo__Camino Frances

../.. à quelques poignées d'heures de basculer une nouvelle fois dans de "nouveaux territoires" !