dimanche 24 juin 2012 : Plougastel - Le Faou - Rumengol

     cartographie J3

    Etape difficile en raison d'une part de la météorologie (vrai temps de Bretagne : pluie et crachin interrompus du lever à la fin d'après midi), de la distance (près de 27 Km, dont une large part sur route sollicitant fortement les voutes plantaires) et d'autre part de la perte d'étancheité de ma chaussure droite (!) (très probable lachage d'une couture).

     Belle journée cependant, une fois mis de coté ces difficultés, avec quelques belles sections hors route, la vision de belles pièces du patrimoine et une arrivée à Rumengol dans un superbe ensemble paroissial .

    Réveillé vers 6h45, je m'offre le luxe d'une douche n'ayant pas le problème de la serviette humide à gérer, avant que de me diriger sous une pluie battante vers le centre du bourg pour le petit déjeuner. Arrivé place de l'église le calvaire offre ce matin un spectacle très different d'hier (presque déprimant).

 

1_Plougastel Daoulas_calvaire_matin

     J'attaque tranquillement ma journée par une courte marche vers la Chapelle ND de la Fontaine Blanche dont je ne vois que les extérieurs puisqu'elle est fermée pour en protéger probablement le contenu.

 

4_Chapelle ND de la fontaine blanche

 

     Le reste de la  matinée est consacrée à rejoindre, sous un crachin incessant, Daoulas par un cheminement alternant quelques chemins herbeux et routes communales bordées de domaines privés de belle envergure.

 

7_chemin vers Daoulas

 

 

 

fleurs_pluie_2

 

domaine privé après chapelle ND de la Fontaine Blanche


     J'arrive ainsi sous une pluie battante à l'ensemble paroissial de Daoulas dont le porche offre un ensemble de statues des 12 apôtres parmi lesquels bien entendu St Jacques dit le Majeur.

10_Daoulas_porche des apotres

13_Daoulas_porche des apotres_vue intérieure_1

14_Daoulas_porche des apotres_statue St Jacques le majeur

    L'église abbatiale ND offre à ma curiosité outre la stèle d'un des abbés primitifs, une chemin de croix figuratif et un retable dont les angelots ont des visages atypiques.

18_Daoulas_église_détail retable

16_Daoulas_église_stéle sépulture abbé

17_Daoulas_église_détail chemin de croix

     Après avoir pris le temps de visiter la Chapelle Ste Anne (pensée pour ma "veuve") je reprend mon cheminement en renoncant à la visite (payante) du cloitre (XIIe), de l'oratoire ND des Fontaines et de la chapelle St Roch.

 

20_Daoulas_chapelle Ste Anne_statue Ste Anne

 

19_Daoulas_chapelle Ste Anne

 

     Je gagne ensuite sous une pluie redoublant d'intensité le centre bourg et me restaure sous l'auvent d'un camion créperie d'une galette saucisse avant que de reprendre ma marche pour atteindre successivement l'Hopital Camfrout (dont l'église comporte également un ensemble de statues d'apôtre) puis le Faou (prononcer [le fou]) après un détour par la Chapelle Lanvoy (XVIIe).

 

22_Hopital Camfrout_porche église

 

26_Hopital Camfrout_statue apotres

 

27_chemin forestier vers le Faou

 

28_Chapelle de Lanvoy_XVIIè_ détail calvaire

 

     J'approche ainsi de la fin de mon cheminement journalier sous un temps devenu plus clément mais le corps las, le pas devenu douloureux, le pied humide et le moral très discrètement affecté par la perspective des 3 kilomètres restant à réaliser pour atteindre Rumengol où se trouve mon hébergement.

    Après une rapide visite de l'église, je repars "à l'arrache" vers le terme de mon étape avec rapidement en ligne de mire le clocher de ND de Rumengol dont la vision soutien mon pas, à la vigueur déclinante, devenu "clapotant" à droite (sic).

    Ces derniers kilomètres grignotés, je suis accueilli au presbytère par la "bonne du curé" qui me conduit à un bâtiment annexe (dont je serai le seul occupant ce soir) au confort spartiate mais suffisant au cheminant fatigué.

    Je déroule dès lors les traditionnelles activités de fin d'étape (dont les actions visant à assurer le sèchage de mes chaussures dont l'étancheité pour la première fois me suscite inquiétude) avant que de dîner rapidement et de m'effondrer dans ce dortoir sous les toits aux poutres grinçant dans le vent et à la toiture répercutant le staccato d'une pluie de nouveau active.

    Le sommeil me terrasse en quelques minutes avant même que j'ai pu achever mon introspection sur cette journée.

 

photos/diaporama de l'étape