Je dois préciser un point concernant ma décision de prendre le chemin de St Jacques : cette décision trouve son origine première [mais sans doute pas exclusive] dans le croisement entre un moment d’émerveillement : la visite de CONQUES [avant tout du tympan de son abbatiale romane] et une volonté de retrouver un bien être physique [en premier lieu] en relevant ce qui m’apparaissait alors comme un défi physique.

 

            En d’autres termes, aucune dévotion dans ma décision mais plus simplement le désir d’inscrire mes pas dans un parcours historique et de donner un but à la démarche alors engagée de me réhabiliter physiquement.

cartographie_Conques

tympan_Conques